Retour à l'accueil   |   Interviews   |   Live Reports   |   Fest Reports   |   Bios   |   Retour à Nightfall   
Live Report
Angra - Nancy
Terminal Export, le 22/03/2002
Par : Eden


Angra / Silent Force / Stigma 4, le 22/03/2002 à Nancy

Ayant eu la chance d'assister (il y a déjà quelques années) à leur première date française à la Locomotive, je me devais d'être présent ce soir, afin d'auditionner la nouvelle troupe d'Angra.
En effet, après le départ de Mr Matos (Andre pour les intimes), ainsi que Luis Mariutti et Ricardo Confessori, bassiste & batteur respectifs du groupe, on ne pouvait que douter de l'avenir d'Angra.

Mais la sortie rapide leur dernier opus "Rebirth", à mis tout le monde d'accord...Angra est bien de retour.

C'est donc avec bonheur, que je me rendais une fois de plus (5 fois au total) à un de leur concert. Malheureusement, ayant eu de gros problèmes pour trouver la salle, (il faut dire qu'il n'y a aucun panneau d'affichage et que peu de gens connaissent l'endroit) je n'ai pu assister à la prestation de Stigma 4.
Ceci étant, j'arrive au moment où le show de Silent Force débute. Première impression la salle est minuscule, et la scène l'est plus encore, 200 personnes environ ont fait le déplacement, ce qui a suffit pour remplir la salle au 3/4.
Le speed Metal de très bonne facture que nous offre Silent Force, ne déchaine pas la fureur du public, qui, malgrès tout applaudit avec plaisir à la fin de chaque morceau. Le son n'est pas mauvais, et les musiciens se montrent très performant et très pro. Malheureusement le manque de place se fait ressentir et les light sont quasi-inexistantes.
Les morceaux s'enchainent rapidement, essentiellement tirés de leur dernier album, pour finir sur un "All Guns Crazy" de Judas Priest, qui réussit enfin à faire bouger les premiers rangs.
Silent force se retire donc avec les honneurs après un bon 3/4 d'heure de Live.

Entracte: Je me dis qu'avec un peu de chance, la scène sera agrandi, afin de faire tenir les 6 musiciens d'Angra (6 car le clavier est assuré par un musicos suplémentaire). La réponse est...légèrement, la batterie placée en arrière offre un peu plus de profondeur à la scène.

Les lumières s'éteignent,un peu de fumée, un soupçon de light pour l'ambiance (enfin), l'intro "In Excelsis" est lancée, c'est parti pour un "Nova Era" explosif! Angra met la gomme et le public suit, il faut dire que le son est toujours pas mal. Edu Falaschi le nouveau Frontman du groupe se donne à fond et nous démontre qu'il est le digne successeur de Mr Matos (toujours André, mais seulement pour les intimes). Idem pour Felipe Andreoli et Aquiles Priester, bassiste et batteur de grande qualité.
On poursuit avec le single "Acid Rain", imposant par ses choeurs et ses changements de rythme. Suivi "d'Angels Cry", le ton est donné, c'est Speed et Angra veut tout arracher sur son passage, du coup j'en oublie presque la salle pour me laisser emporter sur "Hero Of Sand", titre que j'apprécie beaucoup. On retourne au speed avec le puissant "Metal Icarus", pour relacher la pression avec "Make Belive", tout simplement magnifique. On peut noter qu'Edu interprète les anciens titres avec brio, et que le bassiste affiche un certain bonheur de jouer et se dépense avec entrain. Le son s'affine de plus en plus, le public est aux anges et moi avec.
Titre clé du nouvel album "Unholy Wars" suivi de "Rebirth", puis "Millenium Sun" et "Judgement Day" précèdé d'un petit interlude de percus joué par tous les membres du groupe.

La succession de ces titres récents on descendu d'un petit ton l'engouement du public, mais très vite corrigé avec l'intro de "Nothing To Say" qui relance la machine. Ca bouge de nouveau, et le public chante plus fort que jamais, moment très fort du concert.
Horreur c'est déjà fini, en effet, ça fait 1h30 qu'Angra est sur scène, mais le public en redemande.
C'est bien sûr le rappel, on crie "Carry On,Carry On,Carry On...." et devinez la suite.......c'est "Carry On", c'est le feu, ça rechante autour de moi, Edu est magnifique, ce titre fantastique!
Kiko nous fait une petite démonstration de ses talents, tout bon guitariste tuerait pour un soupçon de vélocité façon Kiko. C'est au tour Felipe de montrer de quoi il est capable, il se débrouille vraiment bien et finissent ensemble pour débouler sur un, sur un .... ....."6 6 6, the number of the beast", j'avais déjà vu "Painkiller" et "2 minutes to midnight", mais pas avec autant de pêche. C'est l'euphorie générale, et Kiko et Edu finissent par sauter dans la foule, terrible!!!terrible!!! terrible!!!

C'est réellement terminé, Angra nous a démontré qu'il était toujours un grand groupe et que les musiciens sont plus soudés que jamais. Edu m'a fait une très très bonne impression, le comparer à Mr Matos ça n'est pas la peine, il a vraiment sa place dans Angra. Dificile de comparer ce concert avec les 4 autres que j'ai vu, car l'ambiance de cette salle était très différente cette fois-ci, en tout cas ça n'était absolument pas le moins bon des 4.
Dans l'ensemble, on peut juste regretter le manque d'anciens morceaux joués, mais le tout très largement compensé par un Show impeccable.