Retour à l'accueil   |   Interviews   |   Live Reports   |   Fest Reports   |   Bios   |   Retour à Nightfall   
Live Report
Amon Amarth - Paris
Elysée-Montmartre, le 20/11/2006
Par : Powersylv




Dans le registre viking/death mélodique, AMON AMARTH n’a de leçons à recevoir de personne. With Oden On Our Side, le dernier opus nous le prouve encore - même s’il est un chouia moins hargneux que ses prédécesseurs. Ayant loupé la horde à Wacken il y a plus de 3 mois, je me devais d’assister à la performance de ce groupe unique. Tant pis, il n’y aura pas les combats sur scène, les flammes et tout le tralala mais je suis sûr que leur metal nordique saura me combler. C’est un Elysée-Montmartre petite configuration mais bien rempli (environ 400/500 personnes je pense) qui attend de pied ferme les hommes du nord. Avant les suédois, 2 petites gâteries : TYR qui, à en juger par l’enthousiasme d’une bonne partie du public a déjà bon nombre d’adeptes, et WINTERSUN qu’on m’a présenté comme ressemblant très fort à CHILDREN OF BODOM.



TYR :
TYR est un groupe très particulier et assez original comme je n’allais pas tarder à le découvrir. Déjà, l’origine géographique du combo est plutôt inhabituelle puisqu’il provient des îles Féroé. Vous savez (si vous êtes amateurs de foot), une contrée qui donne toujours de bons scores à l’équipe de France de football (du genre 4-0). Sauf qu’ici, les guerriers de TYR viennent en conquérant car tout n’est que cottes de mailles et tradition. Les 4 hommes jouent un heavy teinté d’influences folkloriques et vikings assez fortes, et alors que Ragnarok, leur dernier bébé en date est sorti cette année il y a 2 mois, c’est surtout si j’ai bien compris l’album Eric The Red (sorti en mars 2006) qui s’est taillé la part du lion ce soir. On devine aisément le répertoire et les thématiques des chansons. Derrière, le backdrop d’AMON AMARTH est déjà placé (la pochette du dernier album). Heri (chant et guitare) est au milieu de la scène, en première ligne avec une cotte de mailles. Ses vocaux sont clairs et se fondent dans les tons folkloriques de leur musique, rappelant souvent les derniers albums de VINTERSORG mais où le côté folklorique remplace l’aspect progressif. C’est chantant, même joyeux parfois (y a une chanson qui fait limite chanson à boire) et quand c’est le cas, ça tranche avec le côté « sérieux » des membres du groupe : à part Gunnar le bassiste qui s’éclate bien, les autres sont calmes comme des papes. Terji, l’autre guitariste a un immense tatouage sur tout le bras, c’est assez impressionnant ainsi qu’un percing au téton et reste concentré sur son jeu. D’autres titres sont un peu plus épiques (« Hail To The Hammer »). Des chansons sont en Feroien ce qui rajoute à la curiosité. Je ne suis pas vraiment fan de trucs folklo et festifs : ici, c’est sympathique et ça joue bien mais ça manque un peu de puissance, d’emphase et ça ne vaut pas les monuments épiques et vikings des BATHORY ou … AMON AMARTH. Sympa quand même et à écouter sur CD éventuellement. Le groupe sort de scène acclamé, preuve que sa prestation a fait mouche.



WINTERSUN :
WINTERSUN est un groupe finlandais (sans déconner !) qui évolue pas mal dans le sillage de CHILDREN OF BODOM effectivement. Pas étonnant quand on apprend que Jari Mäenpää, mentor du groupe qui a composé l’unique album sorti en … 2004 est l’ancien frontman d’ENSIFERUM. Il est accompagné ce soir d’autres musiciens. Cependant, même si on trouve des points communs entre WINTERSUN et le groupe d’Alexi Laiho (les vocaux de Jari, certaines sonorités et ce mariage entre passages plus abrupts et mélodiques), on ne pourrait réduire le projet à un simple clone. En effet, on peut trouver dans le répertoire de ce soir quelques titres plus lents et épiques, meilleurs d’ailleurs que les titres rapides. La tenue de scène est plus sobre et quelconque que celle de TYR et Jari tient le milieu de la scène en évoluant de manière énergique. Pour ma part, je vais siroter un petit quelquechose au bar en regardant de loin cette performance sympathique mais pas vraiment transcendante surtout par rapport à la tête d’affiche « mastodonte » qui va suivre …



AMON AMARTH :
Voilà la troisième fois que je verrai AMON AMARTH et je dois dire que je ne m’en lasse pas tant je suis séduit par le côté carré, puissant, épique et mélodique de ce groupe de death metal unique. Certes, en France, le nombre de ses fans est plus limité qu’en Allemagne par exemple mais ceux-ci sont dévoués, fidèles au groupe et n’arrêteront pas d’acclamer les vikings durant toute la soirée. Le nouvel album est particulièrement mis en avant (6 titres) et d’ailleurs, après l’intro, c’est la guerre avec les 2 premiers titres du disque, le percutant « Valhall Await Me » et l’irrésistible « Runes To My Memory ». Versus The World et Fate Of Norns ne sont pas en reste, plaçant ainsi le set essentiellement sous le signe du répertoire plus récent. Star de la soirée, le chanteur Johan Hegg passe à l’offensive et comme d’habitude se donne à fond sur chaque titre : il ne lui faudra pas longtemps pour le voir recouvert de sueur. Rien qu’après le premier titre, le frontman a déjà le torse tout humide :). Sinon niveau prestation, ben c’est AMON AMARTH, c’est à dire les séances de headbanging en cadence des musiciens, surtout sur les titres mid-tempo. Tout cela est très carré et plein d’entrain, y a rien à dire, leur metal cadencé et guerrier nous transporte, en concert encore plus que sur disque. A part l’intro, nous aurons droit au meilleur de chaque album, exception faite de The Crusher et j’aurai vraiment bien aimé avoir « For Stabwounds In Our Backs » mais bon, c’est pour chipoter. 2 titres de Once Sent From The Golden Hall et 1 de The Avenger viennent ravir les fans les plus anciens et garnir une set-list bien homogène. AMON AMARTH prouve encore une fois qu’il ne faut pas forcément des artifices et des effets trompe l’œil pour faire un bon concert : des morceaux accrocheurs, de la conviction et de la rage suffisent amplement. Une excellente soirée.



Set-List AMON AMARTH :
01.Intro
02.Valhall Await Me (With Oden On Our Side, 2006)
03.Runes To My Memory (With Oden On Our Side, 2006)
04.Death In Fire (Versus The World, 2002)
05.Fate Of Norns (Fate Of Norns, 2004)
06.1000 Years Of Oppression (Versus The World, 2002)
07.With Oden On Our Side (With Oden On Our Side, 2006)
08.Asator (With Oden On Our Side, 2006)
09.An Ancient Sign Of Coming Storm (Fate Of Norns, 2004)
10.Cry Of The Black Birds (With Oden On Our Side, 2006)
11.Last With Pagan Blood (The Avenger, 1999)
12.Once Sent From The Golden Hall (Once Sent From The Golden Hall, 1998)
13.Gods Of War Arise (With Oden On Our Side, 2006)
14.Pursuit Of Vikings (Fate Of Norns, 2004)
15.Versus The World (Versus The World, 2002)
16.Victorious March (Once Sent From The Golden Hall, 1998)