Retour à l'accueil   |   Interviews   |   Live Reports   |   Fest Reports   |   Bios   |   Retour à Nightfall   
Interview
Brainstorm, le 07/03/2005
Par : Powersylv




Voici la deuxième fois que l’équipe de Darkside rencontre Andy B. Franck. Preuve que le chanteur s’implique à fond dans ce projet qu’il a rejoint en 2000. Liquid Monster est le sixième album du groupe (le quatrième avec Andy au micro) et fait suite à un Soul Temptation qui portait déjà la marque des grands, et pour lequel il nous avait reçu en juin 2003. Ingénieux et pourtant fidèle à la recette musicale établie depuis quelques années, BRAINSTORM joue avec ce Monstre Liquide bientôt dans les bacs (début avril 2004) la carte de l’évolution progressive dans la continuité. Interview.


Salut Andy. Nous nous sommes rencontrés voici bientôt 2 ans ici à Paris pour la promotion de Soul Temptation. Depuis, j’ai eu la chance de voir BRAINSTORM lors de la dernière édition du Wacken Open Air. Lors de cette performance, le groupe avait l’air d’avoir plus que jamais le vent en poupe. Surtout toi qui dégageais une énergie impressionnante. Bon nombre de spectateurs ont dit que vous aviez réalisé un des meilleurs shows du premier jour. C’est toujours spécial pour un groupe de jouer à Wacken. Quels sont tes souvenirs à propos de ce concert ?

C’est vrai que nous aimons nous produire au Wacken. C’est un festival vraiment excellent. La dernière fois en Août 2004 – où il faisait très chaud sur scène aussi :), nous étions étonnés car alors que nous étions en train de nous préparer en coulisses, juste avant d’entrer sur scène, il y avait déjà une grande foule qui nous attendait et qui criait « Brainstorm, Brainstorm … ! ». Inimaginable. Ca fait plaisir c’est sûr mais on était assez surpris. Surpris et contents. Surtout lorsqu’on est à l’affiche d’un festival de ce calibre.

Soul Temptation est sorti vers la mi-2003. J’ai le sentiment que ce disque a été un tournant dans l’histoire de BRAINSTORM, qu’il vous a fait franchir un pallier. Es-tu d’accord avec ça ?

Soul Temptation a effectivement été un disque important, au même titre que son prédécesseur Metus Mortis. Sur Metus Mortis en 2001, nous avions trouvé notre style et notre personnalité. Quand tu entends un titre de BRAINSTORM aujourd’hui, pour peu que tu connaisses le groupe, tu reconnais automatiquement sa griffe. Soul Temptation a prouvé que ce groupe n’était pas une plaisanterie, un coup d’épée dans l’eau mais un projet réellement sérieux. Il nous a, comme tu l’as dit, fait parvenir à un autre niveau. On espère donc que Liquid Monster sera un digne successeur :). De plus, Soul Temptation s’est très bien vendu et nous a donné l’occasion de faire une tournée assez conséquente, incluant pas mal de festivals – comme le Wacken dont tu parlais précédemment.

Oui, à Paris par exemple, j’étais à l’Elysée-Montmartre pour votre concert en ouverture d’EDGUY avec des amis. Certains d’entre eux ne connaissaient pas BRAINSTORM et ont été conquis par votre prestation. L’un d’entre eux à même acheté vos 3 derniers albums d’un coup.

Réellement ? Comme quoi … tu sais, au contraire de bon nombre de groupes qui connaissent un succès énorme et immédiat grâce à un tube et/ou un album mais qui sont ensuite oubliés, BRAINSTORM progresse pas à pas. Petit à petit nous proposons notre musique, nous évoluons tranquillement tout en restant fidèle à notre identité. C’est comme ça qu’ensuite un noyau de fans fidèles se constitue puis grandit peu à peu, et c’est dans cette voie que nous échafaudons notre parcours. Et c’est comme ça que nous sommes toujours présents depuis quelques années alors que d’autres groupes se sont cassé la gueule.

Liquid Monster est le titre de votre nouvel album. Il est prévu dans les bacs pour le 4 Avril 2005. Quand avez vous commencé à le composer ?

Nous avons commence à écrire lors de la dernière tournée. On a fonctionné comme ça ce coup-ci, rassemblant les idées qui nous passaient par la tête. Liquid Monster est un album plus spontané, je pense que ça s’entend, et c’est sans doute le reflet de ce qu’a été l’ambiance de travail pendant le processus de composition.

Chaque morceau a ses caractéristiques, mais Liquid Monster est effectivement un peu plus direct que ne l’était Soul Temptation. Même s’il y a quelques innovations dans votre musique (quelques bidouillages électroniques sur « World Are Comin’ Through », l’intervention d’une voix féminine sur « All Those Words » …), on reconnaît votre marque de fabrique : ta voix, certains chorus de guitares, la façon dont les titres sonnent …

Oui. Nous avons acquis une identité spécifique depuis maintenant 2 albums. Mais tout en gardant ce style, nous essayons d’être ouverts d’esprit. Le heavy metal est un milieu où les fans sont très exigeants et attendent souvent qu’un groupe reste fidèle à sa formule. Cette fois, nous avons inclus quelques touches modernes dans notre musique, dans le même esprit où nous avions expérimenté des sonorités indiennes sur l’album précédent. Un groupe qui fait toujours la même chose est un groupe qui meurt. Idem pour le chant féminin sur le single ; celui-ci apparaît par petites touches, on ne peut pas dire que nous nous mettons à faire du NIGHTWISH ! Ca reste du pur BRAINSTORM.

Votre single, c’est “All Those Words” je crois ?

Effectivement, “All Those Words” est le single de l’album. C’est quelque chose qui a été voulu et ce morceau est définitivement le plus accessible du disque. Hormis la ballade, c’est le plus mélodique et l’un des plus travaillés. Il y a même un clip qui a été tourné à cette occasion, je pourrais même te le montrer tout à l’heure si tu as le temps. C’est une avant-première, tu seras le premier à le voir hors du groupe (quel honneur Mister Andy ! :)). Tu as même entendu que sur ce titre, il y a une voix féminine, ce qui prouve que nous savons nous mettre au goût du jour :).

Le titre de l’album est assez mystérieux. Il y a également un morceau que je trouve excellent, “Inside The Monster” qui reprend cette image. N’ayant pas les paroles, peux-tu nous en dire un peu plus sur ce thème du monstre :) ?

La plupart des paroles nous viennent de réflexions sur des sujets actuels, ou qui découlent de moments que nous avons traversés. L’image du Liquid Monster n’a rien à voir avec une quelconque métaphore, encore moins avec des histoires de fantasy où je ne sais quoi. En fait, ce titre Liquid Monster ne signifie rien de concret, c’est un gag entre nous parce qu’une fois, notre guitariste s’est ramené pendant la production du disque. Et en l’écoutant il s’est exclamé comme ça : « Waouh, quel monstre ce disque ! ». C’était tellement spontané et drôle à la fois que nous avons vanné là-dessus. Puis nous sommes arrivés à l’idée de monstre liquide qui nous a bien plu, et en plus ça sonnait bien direct. Un peu comme la pochette finalement qui donne une image brute. Donc nous avons conservé ce titre. Mais rien à voir avec le titre « Inside The Monster » qui parle plutôt de l’introspection que nous faisons parfois dans la partie sombre de notre être, celle que nous nous efforçons de combattre.

Qui a dessiné la pochette ?

C’est un artiste qui a d’ailleurs réalisé des graphismes pour des jeux vid2os assez connus. Je ne me souviens pas du nom là comme ça, mais c’est le style de jeu qui s’apparente à … Warcraft par exemple ou des choses dans le genre. Je sais que certains ne sont pas fans de cette nouvelle pochette par rapport aux deux précédentes qui avaient un aspect plus … classieux, mais nous avions envie de changer un peu. Les pochettes de Metus Mortis et de Soul Temptation étaient assez proches, bien que sur le premier c’était un homme puis sur le second une femme c’était le même état d’esprit. Donc là, nous avons choisi un monstre. Nous avons dit au dessinateur : « Voilà, notre album va s’appeler Liquid Monster, on te laisse faire ton truc ». Il nous a pondu ça et dans le groupe on trouve ça plutôt pas mal. Ca colle bien avec la musique en plus :)

Quand nous nous étions vus pour Soul Temptation, je t’avais pose une question alors sur l’absence de ballade. Tu m’avais répondu qu’il n’y avait pas de place pour ce type de chanson si cela ne vient pas du cœur. Etait-ce cette fois le cas pour “Heavenly” ?

Tout-à-fait. Nous pensons qu’il n’y a rien de plus stupide que de vouloir se forcer à écrire quelque chose si ça ne vient pas spontanément, c’est clair. Nous voulions avec Liquid Monster faire un album qui nous satisfasse pleinement artistiquement. Pourquoi vouloir dès lors faire une ballade si le cœur n’y est pas ? Or cette fois, nous sentions que nous étions inspirés et cette chansons est alors arrivée. La présence de morceaux d’un type ou d’un autre ne doit pas être préméditée, sinon on se cantonne à faire de la soupe, on ne prend pas plaisir et les fans s’en rendent compte. Peut-être que sur le prochain album il n’y aura pas de ballade, ou peut-être qu’il y en aura plusieurs, va savoir ;)

Y aura-t-il une édition limitée pour Liquid Monster

Oui. Comme nous l’avions fait pour Soul Temptation. Là, il y aura des images du groupe dans plusieurs situations, parfois assez amusantes. On nous voit en backstages, dans le tour-bus et autres. Ce ne sera pas un live cette fois car nous avions envie de faire là aussi autre chose, même si avec ce que nous avons nous pourrions remettre du live. Peut-être pour une prochaine fois. Là nous avions envie d’emmener nos fans dans notre petite vie de membres de groupe. Je trouve ça assez amusant pour ma part et ça permet de nous voir autrement que ce qu’est l’image du groupe sur scène.

La première fois que vous avez joué en France (à moins que je fasse erreur) c’était avec GRAVE DIGGER. La dernière fois, tu m’avais dit qu’alors BRAINSTORM n’avait pas encore assez d’impact pour jouer en tête d’affiche ici. Ici, en avril, vous revenez pourtant à Paris en position d’headliners avec AT VANCE et MERCENARY qui ouvriront pour vous. Sont-ce les échos de votre concert de l’an dernier avec EDGUY qui font que cette fois vous êtes en haut ?

C’est vrai que nous avons ressenti aussi lors de la date sur Paris qu’il y avait eu quelque chose, et que le groupe avait plu à un public qui était surtout venu pour EGDUY. Mais ce concert si heureux fut-il pour nous ne nous a pas fait prendre la grosse tête, loin de là. Comme je t’ai dit, nous adoptons une stratégie de pas-à-pas pour mener notre carrière. Nous ne nous basons pas sur un succès ponctuel et ne programmons rien en fonction de tel ou tel événement. Nous gardons la tête froide, coûte que coûte. Ce concert à la Loco pour avril est programmé car nous avons eu l’opportunité, voilà tout.

Liquid Monster est ton quatrième disque avec BRAINSTORM. En ce qui me concerne, j’ai découvert le groupe avec Ambiguity (ndlr : le premier album avec Andy au chant), puis comme j’ai beaucoup aimé ce disque j’ai ensuite régulièrement acheté ses successeurs. Mais je n’ai jamais écouté les 2 premiers albums du groupe, Hungry et Unholy. Est-ce que vous comptez interpréter peut-être un morceau d’un de ces disques ?

Bon, ce qui importe, c’est que tu aies les disques à partir de 2000 (rires). Sérieusement, lorsque je suis arrivé dans le groupe, sur la tournée Ambiguity, je devais chanter quelques titres des albums précédents. Mais depuis, nous nous concentrons sur les albums plus récents. Il m’est arrivé quand même de reprendre un extrait d’Unholy, oui. Peut-être que nous le reprendrons si nous le pouvons.

En tous cas, nous attendons cette date avec impatience et nous serons heureux de vous retrouver sur scène. Un petit mot sur AT VANCE et MERCENARY qui vous accompagnent ?

Comme tu le sais, AT VANCE ont un nouveau chanteur en la personne de Mats Leven (ndlr : il a chanté chez Yngwie Malmsteen, c’est également lui qui officiait en tant que chanteur solo sur la dernière tournée de THERION) et je peux te dire qu’il assure car c’est un chanteur extraordinaire. Quant à MERCENARY, c’est carrément un de mes gros coups de cœur de ces derniers mois. Un groupe qui a su inventer quelquechose et qui promet. Leur album 11 Dreams est une vraie bombe.

Ca annonce une super soirée, et ça donne encore plus envie de venir !

J’espère quand même que tu viens surtout pour nous (rire). Non, mais sérieusement toute l’affiche promet c’est vrai.

A bientôt alors pour ce rendez-vous qui risque d’être chaud.

Oui, rendez-vous donc à la Loco dans un mois. Merci à toi pour ton soutien.