Retour à l'accueil   |   Interviews   |   Live Reports   |   Fest Reports   |   Bios   |   Retour à Nightfall   
Interview
Ballistic, le 19/09/2003
Par : PowerSylv




INTERVIEW BALLISTIC
Interview par mail, réalisée par Powersylv en septembre 2003

Le groupe BALLISTIC frappe fort avec son premier album auto-intitulé. Forgé dans le speed-thrash et composé de musiciens chevronnés, c’est une véritable petite bombe qui est amorcée en cette rentrée. Et c’est un Tom Gattis, commandant en chef du vaisseau BALLISTIC qui a répondu brillamment et avec fougue aux questions de DARK SIDE. Et il n’a pas sa langue dans sa poche le bougre :)

Powersylv (P) : Salut Tom ! Et merci de nous accorder cette interview au sujet de ton nouveau projet, BALLISTIC ! Tout d’abord, pour débuter cette petite causerie, peux-tu nous présenter BALLISTIC pour les fans français de heavy-metal qui ne vous connaissent pas encore (membres du groupe et leurs activités antérieures, quand, comment et où avez-vous décidé de créer le groupe...) ?


Tom Gattis (TG) : Je suis Tom Gattis, chanteur et guitariste du groupe. Je joue dans des groupes de metal depuis 1978, DEUCE, TENSION et WARDOG. A la batterie, il s’agit de Rikard Stjernquist que vous connaissez pour être le batteur de JAG PANZER ! A la basse, Timmy O’Connor a également joué dans TENSION. A la guitare lead, Petio Petev nous arrive de Bulgarie et le second guitariste est Shredder. Le groupe a été créé quand j’ai quitté WARDOG en 2000. Je voulais faire un truc vraiment puissant avec des musiciens qui en jettent musicalement. J’ai naturellement recontacté Timmy pour le poste de bassiste. Après le split de TENSION, celui-ci s’est mis au jazz-fusion et à d’autres musiques plus complexes pendant des années ! Maintenant c’est un monstre de la basse :) Après grace à un ami commun j’ai rencontré Petio, qui a les doigts les plus rapides que j’ai jamais vus :) En 2001, nous avons sorti une démo, mais le batteur d’alors a de suite été remplacé par Rikard Stjernquist de JAG PANZER. Rickard nous ayant donc rejoint et s’est adapté tout de suite... et nous voilà arrivé à ce premier puissant CD :)


P : Alors, grande question, que signifie BALLISTIC ? Ce nom sonne très « heavy », je suppose que c’était voulu pour symboliser votre musique...

TG : Ouaip, je voulais un nom qui reflète l’impact de notre musique. BALLISTIC, c’est un gros coup de feu... c’est nous quoi ! :) On voulait pas prendre un nom style heroic-fantasy, ça n’aurait pas vraiment été à notre image. BALLISTIC, c’est un mix de rapidité et de puissance !

P : Ballistic est votre premier album. Est-il le résultat d’un reel travail de groupe ou certains d’entre vous sont-ils spécialises dans les paroles, d’autres dans l’écriture de la musique... Comment avez-vous composé les titres de l’ensemble du disque ?


TG : Rikard et moi on commence par jammer ensemble, puis on fait écouter ça à Tim et à Petio. Puis comme c’est de foutus incroyables musiciens ils écrivent les chansons à partir de là. Ils rajoutent pas mal de trucs, alors ça serait un peu faux de dire que c’est Rikard et moi qui composons tout. C’est super d’avoir des musiciens aussi bons autour de toi, ça instaure un climat de respect et de confiance dans le groupe.

P : Quel est (sont) le(s) thème(s) évoqués dans l’album ? Les paroles parlent de quoi en somme ?

TG : De pas mal de choses, mais c’est surtout inspiré de la guerre actuellement, et pourquoi on peut être ou non pour la guerre. En vérité, rien de tout cela ne serait arrivé si nous n’avions pas été attaqués. L’Amérique ne réagit pas bien quand elle est attaquée, et beaucoup l’oublient. Nos ennemis en paient donc les conséquences... qui sont fortes puisque 2 pays ne sont plus sous leur influence (ndlr : l’Afghanistan et l’Irak of course), tout ceci aurait été évité s’il n’y avait pas eu le drame du 11 Septembre. Bon, espérons qu’ils ne feront plus de choses si stupides à l’avenir...
Un autre sujet c’est juste partager la joie et le bonheur que j’éprouve d’être libre et de jouer ce que j’aime. Je suis de retour et j’adore ça, c’est comme une renaissance :)

P : Quand on écoute Ballistic, on ne peut s’empêcher de penser à la "glorieuse" époque thrash-metal de la Bay Area et à des groupes comme EXODUS ou les premiers METALLICA... ou encore OVERKILL, ANTHRAX... Mais on retrouve également des influences heavy-metal plus classiques avec des éléments plus mélodiques comme on peut en trouver chez des monstres sacrés tels que JUDAS PRIEST ou IRON MAIDEN. Les morceaux sont assez différents les uns des autres - par exemple, "Call Me Evil" est plus "heavy-metal", "Collision Course" est lui typé speed/thrash. Es-tu d’accord avec tout ceci ?


TG : Oui, c’est je pense le style dans lequel nous nous reconnaissons le plus, c’est venu naturellement. Certains groupes que tu cites, si on en prend les meilleurs éléments, on obtient un son vraiment dément et donc, c’est un super compliment que tu nous fais là, merci :) C’est bizarre parce qu’aux States c’est pas top quand on te qualifie de "old-school", mais ce terme signifie aussi "classique". Donc, comment "old-school" peut-il être un terme négatif ?




P : As-tu déjà tourné avec BALLISTIC ? Où cela pour l’instant (aux Etats-Unis je suppose), avec quels groupes et quelle est la situation du heavy-metal aux Etats-Unis ? Y a-t-il une place pou un groupe comme BALLISTIC (en Europe, nous avons quelques clichés sur vous ; on pense que les jeunes américains sont fans de néo-metal en majorité, des groupes comme KORN, LINKIN PARK, SLIPKNOT ...). Quelle est la place du heavy-metal traditionnel aux Etats-Unis ?

TG : Très restreinte il faut le dire, mais je dois dire que dans le Nord-Est ça bouge bien (The Nordeast is picking up ???). Malheureusement le public dans sa majorité est influencé par d’autres facteurs que la musique, mais bon c’est l’Amérique et c’est pas près de changer. Toute cette "pop-music" ne m’inspire vraiment rien : je ne la déteste pas, je ne l’aime pas, je m’en fous en somme. Mais le "vrai" metal à tendance à réapparaître un peu je pense. Mais bon, si ça reprend trop du poil de la bête, les maisons de disques vont reprendre automatiquement la main là-dessus et on retrouvera des groupes calibrés pour la radio et tout ça... et ça se deviendra mièvre, comme pour beaucoup de groupes dans les années 80.
C’est marrant, je dois dire que j’ai répondu a pas mal d’interviews de français cette fois. Qu’est-ce qui se passe chez vous ? Y a une grosse scène métal française ? Cool !(ndlr : arf !)


P : Tom, tu as eu comme camarade d’école un certain Marty Friedman. Quelles sont aujourd’hui vos relations, en tant que personnes et que musiciens ?

TG : Marty est aujourd’hui au Japon, donc j’aurai très peu de chances de le revoir. Il fait son truc avec son groupe solo. Il n’a pour l’instant jamais entendu BALLISTIC. Mais il est venu une fois au studio.

P : Aurons-nous la chance de voir BALLISTIC en France ou en Europe prochainement ?

TG : J’aimerai bien, mais je pense que ça sera envisageable avec notre second album. Il sortira aussi chez Metal Blade. Mais sinon oui, j’aimerai beaucoup venir en France. Je ne suis jamais venu donc, je croise les doigts :)

P : le mot de la fin ? :)

Merci beaucoup de m’avoir permis de réaliser cette interview, et j’espère que vous aimerez ce CD autant que moi. Il est vraiment le reflet de ce que le terme "Metal" signifie pour moi, et si les autres ne l’acceptent pas, et bien tant pis après tout. Salut et amitiés à tous !


Album : Ballistic (2003) (Metal Blade), actuellement disponible
La chronique se trouve sur NIGHTFALL IN METAL EARTH http://www.nightfall.cc

Official BALLISTIC Website : http://www.GattisMetal.com/