Retour à l'accueil   |   Interviews   |   Live Reports   |   Fest Reports   |   Bios   |   Retour à Nightfall   
Interview
Danko Jones, le 26/11/2008
Par : Zionleemasterseb et Barbietuerique Jones




Le 26 novembre 2008, fût un grand jour pour ceux qui ont assisté au concert de MOTÖRHEAD au Zénith de Paris. Le groupe de Lemmy ne s'était pas foulé en première partie de qualité depuis 2002 où il avait emmené ANTHRAX dans sa besace.
Cette fois, c'est avec DANKO JONES sous le bras qu'il vient comme de coutume fouler la salle parisienne. Le groupe canadien n'en est pas à son premier tour de chauffe. Sa notoriété sans cesse grandissante, il l'a gagnée sur scène, sans pitié et à la sueur de son front. Contrairement à sa nature joviale et sereine, c'est avec une guitare à la main que l'homme se transforme. NIME a donc profité de cette occasion en or pour rencontrer Danko, l'Homme !!!

(entretien réalisé le 26/11/2008 par Zionleemasterseb avec l'aide Ô combien inestimable de Mademoiselle Barbietuerique Jones).



Zionleemasterseb (Z) : Quelles sont les raisons de l'orientation mélodique de votre chant sur Never Too Loud, votre dernier disque en date ?

Danko Jones (D) : J'avais pris l'habitude d'avoir un chant plus agressif et depuis longtemps on me conseillait de chanter. Je n'avais jamais essayé. Je l'ai fait pour cet album et je trouve le résultat plutôt réussi. J'ai envie de prolonger cette expérience pour le prochain disque. Mais j'aime aussi crier !

(Z) : Pensez-vous retravailler avec Nick Raskulinecz ?

(D) : Rien n'est encore prévu. Nous sommes encore en tournée pour défendre Never Too Loud, mais nous avons passé d'excellents moments ensemble. Il a fait en sorte que tout se passe bien. Ca été super de travailler avec lui !

(Z) : Quels sont vos projets pour 2009 ?

(D) : Nous revenons normalement en Europe entre les mois de février et avril prochain. Nous assurons une tournée en tête d'affiche. Nous serons le 25 mars 2009 au Trabendo accompagnés de BACKYARD BABIES. Un disque de « B Sides », devrait voir le jour à la même période. Il compilera 28 titres rares, des chutes de studio, des reprises et des versions alternatives enregistrées ces douze dernières années. La production sera propre quoique forcement Rock n' Roll.

(Z) : Trouvera-t-on les deux titres du vinyle Ritual Savage 10'' parût chez Drunken Maria sur lequel vous partagiez le split avec GLUECIFER ?

(D) : Oui, tout à fait, ces morceaux en feront partie. Ils ont été enregistrés il y a environ 5 ans, avant leur séparation.

(Z) : Vos collaborations avec John Garcia (HERMANO, KYUSS) sont très riches, prévoyez-vous de vous retrouver ?

(D) : Nous avons fait une petite tournée d'une semaine et demie avec John en Norvège. Nous avons joué des morceaux de KYUSS, de HERMANO, des MISFITS ainsi que plusieurs chansons que nous avons composées ensemble. Je lui ai écrit un titre « 5000 Miles » il y a trois ans de ça. Nous l'avons joué en Norvège et il doit vraisemblablement être trouvable sur le net. Cette chanson apparaîtra sur son album solo qui ne devrait plus tarder à sortir. Entre temps, il doit finaliser un album de HERMANO et finir leur tournée actuelle. Nous avons collaboré trois fois ensemble, pour ce titre justement et sur mes deux derniers disques studio. C'est toujours un plaisir de travailler avec John, j'espère que nos chemins continueront à se croiser longtemps. Il faut que je pense à lui envoyer un mail ...

(Z) : Qu'écoutez-vous en ce moment, pendant la tournée ?

(D) : En ce moment, j'écoute Meanderthal le dernier album de TORCHE, un groupe de Miami ainsi que le Death Magnetic de METALLICA. Je trouve que c'est un album très catchy, les METS ont assurés un excellent retour. Il y a aussi le dernier AC/DC qui n'est pas mal non plus ...

(Z) : Peut-on s'attendre à certaines surprises pour le concert de ce soir, comme le traditionnel duo sur « Born To Raise Hell » avec Lemmy ?

(D) : Mon set sera concis, premiére partie oblige. Ce sera malgré tout un pur moment de rock'n'roll. Je ne sais pas encore si je jouerai un titre avec MOTÖRHEAD. J'attends que Lemmy me le propose, il ne le fait pas sur toutes les dates, mais personnellement, je suis partant à chaque fois. Il me l'a proposé pour la date en Belgique et à Glasgow, où nous chantions à trois avec Blaze Bailey (ex-IRON MAIDEN). Inoubliable.

(Z) : Avez-vous des activités externes à DANKO JONES, le groupe ?

(D) : J'ai une activité de journaliste pour plusieurs magazines. J'écris par exemple pour Guitar Magazine & Rock Hard en Allemagne. Close Up Magazine en Scandinavie m'a également sollicité. Pour la Suisse, j'écris dans un magazine de merde, Rock Star Magazine mais je m'éclate ! D'ailleurs ça me rappelle que j'ai une « dead line » pour Guitar Magazine !

(Z) : Quelles sont vos activités en tournée ?

(D) : Nous dormons dans le tour bus le plus clair de notre temps. Il n'y a pas grand chose à faire à part attendre l'heure du show, excepté bien sûr écrire des articles pour Guitar Magazine et répondre aux interviews.

(Z) : Comme nous en sommes à prendre des nouvelles, en avez-vous de vos potes ex-GLUECIFER ?

(D) : Je n'en ai pas eu récemment. Biff ne chante plus, il a un bon job dans la musique mais je n'en sais pas plus. Captain Pooh leur guitariste joue dans un groupe nommé BLOOLIGHT. Quant à Danny Young le batteur, il s'occupe d'une émission de radio. C'est avec lui que je suis resté le plus proche, on s'envoie des disques régulièrement.

(Z) : Quelle est ton opinion concernant les récentes élections américaines ?

(D) : C'est super qu'Obama ait gagné ! Je n'ai pas bien suivi la campagne. C'est très difficile de regarder la télé dans les hôtels. Nous étions à Londres le soir de l'élection et nous avons pu tout suivre. Obama incarne le renouveau, je suis vraiment heureux que ça change, les Etats-Unis ont besoin de construire une nouvelle image pour le reste du monde. Cet homme est un métis qui a grandi à Hawaï, il a passé beaucoup de temps en Indonésie ... il est ouvert sur le reste du monde et ça fait du bien de voir quelqu'un qui nous ressemble !

(Z) : Pensez-vous trouver le temps de profiter de Paris ?

(D) : Malheureusement non ! Je suis venu avec le groupe une douzaine de fois et c'est seulement l'avant dernière fois que j'ai pu voir la Tour Eiffel clignoter ! C'était incroyable ! En tournée, je passe mon temps à me préparer pour le concert. DANKO JONES c'est un vrai job, je ne suis jamais ici pour visiter. Si je suis fatigué et que le concert est raté, je m'en voudrais beaucoup. Définitivement et c'est triste, je ne peux pas profiter réellement des endroits dans lesquels je joue. Je garde mon énergie pour le public qui est venu me voir.

(Z) : Lors de sa précédente tournée, Lemmy a emmené tout le monde au Stringfellow, y serez-vous ce soir ?

(D) : Oui, j'y suis déjà allé avec Lemmy mais dans celui de Londres ... je ne savais pas qu'il y en avait un à Paris! S'il m'invite, bien sûr que je l'accompagne.

(Z) : Vous avez l'air très calme, le contraste avec votre jeu de scène est saisissant. Serez-vous ce soir aussi agressif que vous l'avez été à Hammersmith Odeon de Londres ?

(D) : Oui, je suis toujours comme ça sur scène. D'autant plus qu'à Londres, j'étais fou de jouer dans une salle mythique ! Mais c'est très différent d'être en studio et sur scène ! En concert on est très remonté à l'idée de jouer devant toutes ces paires d'yeux qui vous fixent, ce que je trouve plutôt agressif !

(Z) : Etes-vous calmes habituellement ?

(D) : Pour les gens qui me connaissent bien, pas vraiment ... mais je ne suis pas excité comme sur scène continuellement ! Il y a un mois, nous avons joué chez nous au Canada. Le lendemain, j'avais une réunion d'anciens élèves dont certains avaient été invités au concert. Ils ont tout bonnement hallucinés, ils ont revu le Danko surexcité que j'avais pu être à l'école (rires).

(Z) : N'auriez-vous pas un problème avec vos batteurs chez DANKO JONES ?

(D) : Depuis que le groupe existe, nous en avons changé 5 fois. Dan, notre batteur actuel est quand même dans le groupe depuis 3 ans. Ses prédécesseurs ont pu rester variablement entre 10 mois à 5 ans. Vous constaterez comme moi que les batteurs sont fous (rires). C'est pour ça qu'on en a changé si souvent !!

(Z) : Quelle est la première anecdote qui vous vient en tête et que vous aimeriez partager avec nous ?

(D) : Vous avez l'air d'être de grands fans de GLUECIFER ?

(Z) : Oui, nous les avons découverts il y a 5 ans en première partie de MONSTER MAGNET au Trabendo, ce fut une révélation !

(D) : Nous avons joué avec eux il y a 4 ans, à Bergen en Norvège, le soir où ils enregistraient leur DVD. L'après midi, j'ai eu la chance d'interviewer David Johansen des NEW YORK DOLLS à l'autre bout de la ville. J'étais tellement passionné que je n'ai pas vu le temps passer. J'ai du courir pour arriver à temps à l'heure au concert. Les membres de GLUECIFER m'attendaient de pieds ferme dans la loge. Quand nous sommes montés sur scène, j'étais encore sous le coup de l'excitation d'avoir rencontré la légende qu'est David Johansen. Ce fût un grand moment, une date unique, j'y ai mis toutes mes tripes.

(Z) : Nous avons essayé de trouver le vinyle du split que vous avez enregistré avec GLUECIFER, il est vraiment difficile à trouver.

(D) : Oui, c'est Drunken Maria un label allemand qui l'a sorti. Je ne sais pas où le trouver non plus. Ils m'en ont offert deux copies à l'époque. Ils ont pressé une cinquantaine d'exemplaires qu'ils ont vite vendus. Mais il y a de grande chance que vous puissiez le trouver en Pologne.

(Z) : Dernière question : vous embrassez au premier rencard ? (« Do You Kiss On The First Date ? »)

(D) : Oui ! Une fois, je suis sorti avec une fille, j'étais si nerveux qu'à la fin du troisième rendez-vous elle m'a demandé : « Vas-tu enfin m'embrasser ou c'est moi dois-je le faire ? » (Rires)



Dates Concerts DANKO JONES :

- le Mercredi 25 Mars 2009 à 20h00 à Paris (75) - Trabendo,
en première partie des BACKYARD BABIES,

- le Mardi 31 Mars 2009 à 20h00 à Strasbourg (67) - Laiterie,
en première partie des BACKYARD BABIES,

- le Jeudi 02 Avril 2009 à 19h00 à Lyon (69) - Ninkasi Kao,
en première partie des BACKYARD BABIES,

- le Vendredi 03 Avril 2009 à 16h30 à Marmande (47) - Espace Exposition De Marmande,
dans le cadre du festival GAROROCK 2009,

- le Samedi 04 Avril 2009 à 20h30 à Rennes (35) - L'Antipode/MJC Cleunay,
en première partie des BACKYARD BABIES.




Line-up DANKO JONES :
Danko Jones (chant, guitare)
John Calabrese (basse)
Dan Cornelius (batterie)

Discographie DANKO JONES :
01.Danko Jones (EP, 1998)
02.My Love Is Bold Ep (EP, 1999)
03.I'm Alive And On Fire (2001)
04.Born A Lion (2002)
05.We Sweat Blood (2003)
06.Sleep Is The Enemy (2006)
07.Never Too Loud (2008)
08.B-Sides (2009, à venir)

MySpace DANKO JONES :
http://www.myspace.com/dankojones